Terrains industriels

Lors de la construction de l'autoroute, la Bourgeoisie s'est vue dans l'obligation de céder des terrains devenus nécessaires pour le développement économique de Sion.

L'extension de la ville qui s'est ensuivie, ainsi que le remaniement des parcelles, la construction des routes de débord ont fait que la Bourgeoisie s'est trouvée propriétaire de quelque 33 hectares de terrains, situés en zone industrielle.

La Bourgeoisie n'a dès lors plus vendu de terrains, mais en a, au contraire, acheté ou échangé. Ces terrains sont mis à disposition sous forme de Droits de superficie (DSDP) aux entreprises ou aux artisans désireux de s'implanter en région sédunoise.